Je disais hier que j'aimais les sentiers un peu marginaux, et que pour cette raison j'avais choisi de consacrer mon mémoire de Master 1 de lettres classiques au latin médiéval (je reviendrai sûrement là-dessus plus tard).
Grâce à Madame L. je me suis rendue compte que ce chemin que j'avais emprunté est en réalité une autoroute bien balisée, et non un petit chemin de traverse. Parce que ceux qui osent emprunter de vrais chemins marginaux, ils assument de présenter un mémoire de M1 en lettres classiques sur les cartes Magic. Je vous invite à suivre ce lien surprenant.

Personnellement, je trouve que c'est la classe absolue. Et je tire mon chapeau au prof qui a osé encadrer ce travail, à l'encontre de toutes les conventions  - et parfois de toutes les étroitesses - qui guindent le monde universitaire!